Centre de Chirurgie Orthopédique

de l'Enfant et de l'Adolescent

de la clinique Mathilde

Le pied-bot varus équin est une anomalie du développement du pied pendant la période fœtale. C'est une déformation congénitale, elle touche un à deux enfants sur 1000.

Toutes les structures du pied (os, articulations, tendonst, ligaments etc.…) présentent des anomalies responsables des déformations du pied dans  plusieurs plans. Dans presque la moitié des cas les deux pieds sont atteints.

Le Pied Bot Varus Équin

Que faire en cas de récidive ?

Les récidives sont possibles, elles sont plus fréquentes en cas du non-respect de l'appareillage.

Les consultations régulières avec le chirurgien orthopédiste pédiatre et le kinésithérapeute permette de dépister précocement ces récidives.

Une reprise des plâtres est alors proposée.

D'autres traitements orthopédiques ou chirurgicaux peuvent être nécessaires pendant toute la croissance.

L'appareillage de Ponseti :

Après  l'ablation du dernier plâtre,  l'appareillage sera installé.  Des consultations régulières avec le chirurgien et le kinésithérapeute sont organisées pour s'assurer de la bonne tolérance de l'appareillage et de son efficacité.

Cet appareillage est essentiel pour la réussite du traitement, c'est l'étape la plus longue du traitement. Son objectif est d'éviter la récidive des déformations. C'est « l'assurance anti récidive ».

L'attelle de Ponseti sera portée 20h sur 24 après le déplâtrage. Le temps de port sera progressivement diminué avec l'âge pour n'être porté que pendant le sommeil à partir de l'âge de 10 mois et uniquement la nuit après l'acquisition de la marche et jusqu'à l'âge de 04 ans..

Les changements des plâtres se déroulent les jeudis après-midi dans le service des soins externes de chirurgie de la clinique Mathilde.


À l'arrivée du bébé,  le plâtre est enlevé, le pied examiné avec un bilan articulaire pour juger de la correction et préparer le plâtre suivant.

Une salle de bain est mise  à la disposition des parents pour donner le bain à leur enfant. Une  infirmière accompagne les parents, elle est disponible pour aider les parents et les conseiller.

La réalisation des plâtres se fait en la présence des parents, de cette façon, ils peuvent suivre la progression du traitement et poser toutes les questions au chirurgien.

Cinq à six plâtres seront nécessaires pour obtenir la correction des déformations.


LE DIAGNOSTIC ANTÉNATAL DU PIED BOT

Il est actuellement possible dans 70% des cas. Il est  généralement fait à la deuxième échographie entre la 20e et 22e semaine d'aménorrhée.

L'échographiste anténatal s'efforcent à éliminer d'autres anomalies associées au pied bot.

L'entretien anténatal avec le chirurgien orthopédique pédiatre qui prendra en charge le bébé à sa naissance est fortement conseillé. Il permet aux futurs parents d'avoir les réponses à toutes leurs questions concernant le traitement et le suivi de leur enfant.

L'EVOLUTION NATURELLE DU PIED BOT

Elle se fait vers l'aggravation des déformations. La correction spontanée n'est pas possible. La marche est possible mais elle se fait sur le bord externe du pied ce qui engendre douleurs et boiterie.

Après la marche, le traitement du pied bot est long, complexe et avec des résultats incertains.

  

LE TRAITEMENT DU PIED BOT

Est réalisé selon la méthode de Ponseti. Il se déroule en trois étapes successives et indissociables :  les plâtres correcteurs, l'incision du tendon d'Achille sous anesthésie locale et l'appareillage.     

La première consultation après la naissance permet de confirmer le diagnostic de pied-bot varus équin et de réaliser un examen orthopédique complet. La sévérité de la déformation est notée.

Le début du traitement  du pied bot n'est pas une urgence, à la naissance le nouveau-né a beaucoup plus « besoin » de sa maman que de l'orthopédiste pédiatre. Quelques jours après l'accouchement, le premier plâtre sera mis en place.

C'est un plâtre  cruro- pédieux (du pied au haut de la cuisse)  qui permet un bon maintien du pied et un meilleur confort pour l'enfant.



La ténotomie d'Achille sous anesthésie locale :


Elle permet de compléter la correction du pied. Elle est réalisée sous anesthésie locale au bloc opératoire. L'enfant est hospitalisé en ambulatoire pendant quelques heures.  Le pied est immobilisé par un plâtre cruro- pédieux pendant trois semaines.





Les plâtres : la progression de la correction

Moulage d'un pied bot : les étapes de la corréction

Appareillage de Ponseti

Questions- Réponses :     

Est-ce que mon enfant marchera et quand ?

     Le pied bot n'empêche pas et ne retarde pas la marche.


Est-ce qu'on verra qu'il a eu un pied bot ?

     Il peut rester des petites anomalies mais peu visibles : pied un peu plus court, mollet plus grêle, cheville               moins souple.


Devra t'il porter des chaussures orthopédiques ?

     Non, il portera des chaussures comme tous les enfants de son âge.


Est-ce qu'il pourra faire du sport ou de la danse ?

     Oui, il pourra mener une existence normale et pratiquer tous les sports adaptés à son âge.


Quand sera t'il guéri ?

     Si l'essentiel du traitement se passe les quatre premières années, la surveillance est nécessaire jusqu'à la fin de la croissance. D'autres traitements complémentaires peuvent  s'avérer nécessaires.

Pied Bot bilatéral : résultats du traitement par la méthode de Ponseti

Pour plus d'information visiter le site internet :  

·     Le site : https://www.soignerunpiedbot.com

·     La page Facebook : https://www.facebook.com/groups/piedbot.ponseti/



Photos de pieds-bot à la naissance